La curiosité de Damien Simon guide ses pas. Porté par l’aventure, il a d’ailleurs traversé l’Atlantique pour rejoindre notre équipe de Montréal en 2020. Mais ce collectionneur de longue date ne garde jamais sa caméra photo bien loin. Dans cette entrevue, découvrez le portrait d’un curieux pragmatique et perfectionniste ainsi que quelques-uns de ses plus beaux clichés.

 

Collectionner n’est pas une passion nouvelle pour Damien Simon. Depuis son enfance en région parisienne, ses collections partagent deux points communs : ce sont tous des objets remplis d’histoire et leur précision mécanique est fascinante. Qu’il s’agisse de vieux modèles de montres, de voitures ou d’appareils photo, c’est la construction et la structure de ces objets d’antan qu’il admire.

Pour ce nouvel article de la série Humains avant tout, nous avons rencontré notre analyste technique. Ce grand curieux répond à nos questions sur sa passion pour les collections d’objets au mécanisme fascinant, dont découle sa pratique de la photographie.

Damien Simon : de l’autre côté de l’Atlantique

Au sein de XRM Vision, Damien Simon est analyste technique Power Platform depuis janvier 2020. Déjà à Paris, il baignait déjà dans l’univers Dynamics 365 chez Javista, aux côtés de ses acolytes Clélia Berguig et Julien Miquel.

Après 30 ans en France, il a démarré un nouveau chapitre ici. Et ce chapitre est ponctué d’explorations bimensuelles dans les environs de Montréal, à bord de sa voiture. Les clichés qu’il saisit et retravaille en gardent la trace.

 

Damien Simon en planche à neige à Bromont

Notre expert s’apprête ici à dévaler une pente de Bromont en planche. Depuis son arrivée, il pratique ce sport d’hiver très populaire auprès des nouveaux venus dans la métropole.

 

Aux origines des collections

Comment est née ta passion pour les collections?

Damien SimonJ’aime l’automobile depuis l’enfance. Habitant à la campagne, c’était pour moi un symbole de liberté. J’ai toujours été passionné par des modèles singuliers, que ce soit voiture ou moto. J’ai aussi commencé à collectionner les montres mécaniques (par opposition aux montres quartz).

 

D’où vient ta passion pour les montres mécaniques?

D. S. – L’aspect mécanique me fascine. Bien que ce soit obsolète aujourd’hui… Un téléphone suffit pour avoir l’heure. J’admire le côté presque parfait de sa construction : la façon dont cet objet arrive à garder avec précision l’heure au fil des jours. Par exemple, je possède une montre qui date de 1961. Même après une soixantaine d’années, elle fonctionne toujours de façon remarquable et est dans un excellent état de conservation. J’ai même un outil rotatif pour remettre en état esthétique des modèles qui en auraient besoin.

Montre de 1961

Montre datant de 1961 de la collection de Damien Simon

 

Des objets aux images

Cette photo est tout aussi intéressante que la montre. Comment est apparue ta passion pour la photographie?

D. S.Mon père avait acheté une caméra numérique d’Apple, mise en marché en 1994. C’était hors de prix et c’est aujourd’hui un modèle complètement dépassé…  Mais à l’époque, c’était l’un des premiers modèles d’appareil photo numérique moderne. Malgré le prix, la qualité d’image n’était pas nécessairement au rendez-vous. Cependant, contrairement à la photo argentique où l’on est limité par la pellicule coûteuse, on pouvait ici s’en donner à cœur joie.

C’est certain que le côté artistique avec cette caméra n’était pas incroyable, mais elle a déclenché ma passion pour la photo… Je suis passé par la suite à une meilleure caméra : un appareil photo numérique de type réflex, avec différents objectifs. J’apprécie les objectifs qui ont une grande ouverture, cela permet d’avoir des flous d’arrière-plan plus prononcés en jouant avec la profondeur de champ.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans la pratique de la photographie?

D. S.Je dirais que c’est d’essayer de capter un instant et d’en tirer une belle image. C’est le côté créatif qui me plaît. On va essayer de mettre tout ce qu’on veut dans le cadre, montrer une situation sous un autre angle, voir quelque chose que tu n’aurais pas nécessairement vu… Et après il y a tout l’aspect des retouches, qui permet d’y apporter une touche personnelle supplémentaire.

Et à Montréal, quels sont tes coins préférés pour la photo?

D. S.Évidemment, il y a le mont Royal, Farine Five Roses, le Vieux-Port, l’architecture sympa dans le coin du square Dorchester… Il y a pas mal d’endroits qui se prêtent bien à jouer avec un appareil photo.

 

Montréal et les alentours : 12 clichés saisis par Damien Simon

Nous avons demandé à notre expert de nous raconter l’histoire derrière quelques-unes de ses photographies. Plongeons dans la métropole et ses environs dans l’œil de sa caméra!

1. L’emblème montréalais Farine Five Roses en mouvement

Photo de l'emblème montréalais Five Roses

D. S. – Comme on peut voir, cette photo a été prise à proximité de l’enseigne Farine Five Roses. Ce que j’aimais bien pour cette photo, c’est le mouvement qui est retranscrit. En utilisant une longue exposition, cela permet d’obtenir ce genre de résultat (les phares des véhicules forment des filets de lumière).

La photo date de la fin 2021, mais j’avais eu l’idée avant. J’avais repéré l’endroit, qui formait un triangle entre les deux voies de l’autoroute vers Montréal. Le milieu était un bon endroit pour se placer. Ce soir-là, j’avais installé ma caméra et mon trépied. Chaque fois que je prenais une photo, une lumière rouge s’allumait sur la caméra. Étant positionné au milieu des deux voies et habillé tout en noir, les voitures ont dû penser que j’étais un policier qui contrôlait la vitesse!

 

2. L’ambiance estivale dans le centre-ville de Montréal

Photo de Damien Simon du centre-ville de Montréal en été

D. S. – À l’été 2021, je me promenais dans le centre-ville. Le soleil commençait à redescendre peu à peu. La luminosité était assez belle. Je trouvais qu’à cet endroit, il y avait une perspective très cool avec les cyclistes. Ça représente bien la ville en été parce qu’il y a beaucoup de vélos à Montréal, et il y avait une bonne ambiance qui se dégageait de la scène.

 

3. Capter l’effervescence du Quartier Chinois de Toronto

Photo de Damien Simon du Quartier chinois de Toronto

D. S. – Cette photo a été prise dans le quartier chinois de Toronto. J’aime Toronto et le côté anglophone de cette ville. La métropole canadienne est plus ancrée dans un mode de vie à l’américaine que Montréal. Ici, on se promenait dans le quartier chinois. J’ai essayé de prendre une photo qui représentait les lieux, et c’était très occupé. Il y a une concentration énorme de commerces, beaucoup de trafic, le tramway… C’était un endroit à la fois dépaysant et surprenant. Le peu d’espace libre est ce qui m’a interpellé, je trouvais la scène amusante.

 

4 – Du vert au cœur des bâtiments : le square Victoria

Photo de Damien Simon du Square-Victoria montrant le monument et la verdure qui l'entoure

D. S. – À mon arrivée à Montréal, j’habitais près du square Victoria. Il y a grâce à ce square une oasis de verdure au milieu des édifices. Ici, on voit le monument à la reine Victoria. J’aime aussi cet endroit pour l’enseigne de métro « Métropolitain » (qu’on ne voit pas ici sur la photo). Cette enseigne est similaire à celles du métro de Paris!

 

5. L’empreinte de Léonard Cohen sur la ville

Leonard Cohen du mont Royal

D. S. – Quand tu as envie d’échapper à la ville, tu vas sur le mont Royal. Ici, c’est le portrait en hommage à Leonard Cohen, vu du mont Royal, que j‘ai voulu saisir. Il y a un contraste entre ombre et lumière créé par soleil qui se couche.

 

6. Le temps des Fêtes dans le Vieux-Port de Montréal

Photo de Damien Simon du Vieux-Port de Montréal à Noël

D. S. – Cette photo date de la période des Fêtes 2020. C’était mon premier Noël au Québec. Celle-ci est au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal. J’aimais qu’elle saisisse l’atmosphère typique de Noël. On dirait presque un décor de film de Noël (bon, à part l’auto et le signe de parking…)!

 

7. Lumière sur Montréal : reflet lumineux sur l’eau et faisceau de la Place Ville Marie

Vue de Montréal

D. S. – Celle-ci est une photo du centre-ville, la nuit. On voyait le reflet du centre-ville, avec les lumières sur le fleuve Saint-Laurent. C’est visuellement très beau.

 

8. Des bisons et des voitures

Photo de bisons parmi les voitures saisie par Damien Simon

D. S. – Cette photo a été prise à l’hiver 2021, pendant une visite au parc Omega. Ce parc est comme une réserve, entre Montréal et Ottawa. Les animaux ont plein d’espace. Ici, la scène me faisait rire avec le bison en plein milieu de la route. Il s’est arrêté au milieu et il ne bougeait plus! J’ai dû passer derrière et non devant pour continuer le chemin. Toutes les voitures essayaient de le contourner : il y avait une sorte d’embouteillage causée par lui… Mais lui, il restait calme.

 

9. Un cerf à la fenêtre

Photo d'un cerf en hiver, prise par Damien Simon

D. S. – Cette photo est aussi prise au Parc Omega, la même journée que l’embouteillage avec les bisons. C’était très Impressionnant, le cerf était venu devant la fenêtre de notre voiture. C’est un animal très impressionnant quand il est à deux mètres de ta fenêtre. Parfois, si tu leur donnes à manger, les animaux sont littéralement la gueule dans la voiture. Bon, peut-être pas les cerfs, à cause de leur panache… Mais les biches, oui!

 

10. La Terre des bisons

Photo d'un bison dans le brouillard prise par Damien Simon

D. S. – C’était à Noël, le 25 décembre 2020. C’est une ferme à Rawdon, qui s’appelle La Terre des bisons. On est allés dans ce coin pour un chalet. En passant devant, il y avait énormément de brouillard. Je me suis dit que ça serait une belle photo. Il y a seulement sa silhouette à l’avant-plan qui se distingue dans cette brume.

 

11. Une loutre dans un zoo à ciel ouvert

Loutre au Zoo
D. S. –
À Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l’ouest de Montréal, il y a le Zoo Ecomuseum. C’est un refuge qui accueille différentes espèces d’animaux qui sont mal en point, qui ne pourraient pas survivre dans leur milieu naturel. Ce zoo extérieur a été rendu accessible aux visiteurs et c’est un endroit où j’aime aller pour prendre des photos. Ici, on voit une loutre qui prend la pose!

 

12. Un coucher de soleil sur le Phare de Lachine

D. S. – Ici, c’est une photo prise au Phare de Lachine, à Montréal. C’est un autre endroit que j’aime beaucoup, surtout en été. C’est dépaysant, il y a des maisons de toutes sortes de couleurs. Le parc est très beau, on peut s’y promener. Ça donne l’impression de voyager. Le fleuve Saint-Laurent y devient immense. Au début, j’y allais en vélo, maintenant en skateboard électrique. On prend souvent une crème glacée, une des meilleures, au Quai des glaces.

Donc, ici c’est un coucher de soleil, pris à l’automne 2021. J’aime bien les couchers de soleil, avec les dégradés d’orange et de bleu à ce moment de la journée.

 

Bref…

Ces quelques clichés ne sont qu’une partie de la collection de photographies de Damien Simon. Mais déjà, sa maîtrise de cet art parvient à nous partager ce qu’il y a d’unique dans un moment, un paysage, une heure de la journée, une rencontre fortuite. Et aussi, ces images nous partagent les découvertes d’un nouveau venu dans la ville aux cent clochers.

Des montres aux voitures, en passant par les appareils photo et objectifs, les collections de ce chercheur témoignent d’une fascination pour l’histoire, la précision, le temps. Les montres gardent le temps, les photos l’immortalisent. Longue vie à ces collections!


Merci Damien Simon de nous partager tes passions.

Envie de grandir au sein de notre tribu d’experts?

Vous aimeriez évoluer au sein d’une équipe réunissant des professionnels ingénieux de tout horizon au service de l’efficacité? Consultez nos opportunités de carrière!