Le e-commerce n’a jamais été aussi populaire. En 2021, les achats en ligne mondiaux se chiffreront à 4.5 billions de dollars USD. Et le secteur des assurances n’échappe pas à cet engouement. Surtout depuis que la Loi 141 permet aux assureurs de vendre leurs produits sur le Web.  

Pour les courtiers en assurance collective, ce changement pourrait compromettre l’avenir du métier. En effet, les clients peuvent maintenant plus facilement magasiner leur assurance sans passer par un intermédiaire. Donc, en 2020, on peut s’attendre à une hausse importante des ventes en ligne pour les assurances collectives. 

Quel est l‘avenir du courtier en assurance collective pour la prochaine décennie?  

Cinq constats et prédictions pour ce métier fragilisé : 

 

La simplicité avant tout 

47 % des prospects qui recherchent une assurance vie préfèrent le confort et la simplicité du processus d’achat avant tout autre critère (Best Life Rates). Les courtiers en assurance collective sont-ils à l’écoute de cette préférence? Leur survie  pourrait dépendre de leur capacité à moderniser leur expérience client. 

CONSTAT #1 ➤ Près de la moitié des prospects d’assurance vie préfèrent la simplicité du processus d’achat à tout autre avantage. 

 

Égaler n’est pas suffisant

Dans tout domaine, un intermédiaire qui n’apporte pas de valeur ajoutée est tôt ou tard expulsé du processus d’achat. Pour survivre, le courtier en assurance collective doit offrir une offre qui comble d’autres besoins du client que la simplicité du processus d’achat. Mais quels autres besoins? 

CONSTAT #2 ➤ Pour se démarquer, le courtier doit proposer plus que ses compétiteurs 

 

L’avantage de la relation humaine 

Alors, sur quoi miser? Le courtier bénéficie d’un atout indéniable : sa relation de confiance avec ses clients. Selon une étude de 2018, plus les courtiers offrent des éléments de valeur dans leur relation, plus leurs scores de loyauté grimpent. Ceux-ci gagnent donc à miser sur la relation client. 

CONSTAT #3 ➤ En misant sur la relation, le courtier offre d’autres éléments de valeur pour augmenter la loyauté du client.

 

Le combo émotionnel + fonctionnel 

Il ne faut pas oublier la simplicité prisée par les clients. C’est donc en combinant les avantages humains et fonctionnels que le courtier pourra se démarquer. Ainsi, le courtier doit apporter un bien-être émotionnel et un impact positif sur la vie du client (réduction de l’anxiété, motivation). Mais aussi, le courtier doit améliorer les aspects fonctionnels offerts (simplification des processus, facilité d’utilisation).  

CONSTAT #4 ➤ Tout en ciblant les besoins émotionnels, le courtier ne doit pas négliger les bénéfices fonctionnels. 

 

Avoir les outils pour améliorer la relation client

Nombreux courtiers se tournent vers l’automatisation de tâches. En vous dégageant des tâches administratives, vous pouvez investir plus de temps dans le service-conseil offert à vos clients. D’une part, vous solidifiez votre image de marque en tant que conseiller proactif et à l’écoute. D’autre part, vous identifiez davantage d’opportunités d’affaires au sein de votre portefeuille de clientèle.  

CONSTAT #5 ➤ Un BMS (Broker Management System) avancé vous permet de consacrer davantage de temps à vos clients tout en offrant une expérience rapide et simple aux clients. 

 

Conclusion 

En modernisant ses processus d’achat et bonifiant sa relation avec le client, le courtier en assurance collective pourra se démarquer et survivre aux transformations en cours. À l’heure actuelle, il existe des plateformes hautement performantespécialement conçues pour la réalité du courtier  

Celles-ci lui permettent de consacrer plus de temps à ses clients. Cependant, quelles sont les astuces pour améliorer cette relation? C’est ce que vous découvrirez dans notre prochain article, sur les 4 meilleures pratiques du courtier à l’ère de l’achat en ligne 

Vous avez des questions sur les meilleures approches pour moderniser votre offre? Contactez nos experts, qui pourront vous offrir des conseils personnalisés.