L’article suivant a été écrit par le fondateur de Brome Conseil, Simon Chamberland, qui oeuvre dans le milieu des technologies de l’information depuis 1995 et possède une vingtaine d’années d’expérience en technologies de l’information et gestion. Notez que cet article a d’abord été publié sur le blogue de la firme Brome Conseil et est maintenant repartagé sur notre blogue, avec l’accord de l’auteur.


Le domaine des technologies de l’information est plutôt vaste et tend à se complexifier avec l’évolution rapide des technologies.  Dans ce billet, je vais commencer à démystifier cette discipline en présentant les trois grands types de projet TI: les projets d’infrastructure, les projets affaires et les projets applicatifs.  On va donc vulgariser la gestion de projet TI en présentant trois types différents d’activités à gérer.

Projets d’infrastructure

Ces projets ont l’habitude de couvrir l’installation, la mise à niveau ou le déplacement de composantes matérielles: parcs informatiques (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables), serveurs, centre d’appels, etc.

Ils sont très souvent réalisés par des fournisseurs externes aux organisations, chez qui l’expertise de ces technologies est présente. L’utilisation de fournisseurs externes permet aussi une livraison très rapide des phases critiques du projet, de façon à limiter le plus possible les temps d’arrêt des systèmes (downtime).

Typiquement, le chef de projet infrastructure est un technicien ou administrateur de serveur dont la carrière a progressé vers ce type de responsabilité.

Projets d’affaires

Les projets d’affaires couvrent typiquement des activités qui concernent les processus d’affaires de l’organisation.  Ils peuvent être des projets de réingénierie, de transformation mineure ou majeure ou simplement d’arrimage des différentes unités d’affaires dans le cadre d’une initiative TI.

Les projets d’affaires accompagnent souvent des projets applicatifs et il est très fréquent que l’organisation nomme un responsable pour le volet affaires et un autre pour le volet applicatif (ou TI).  Le mandat des gestionnaires est de « faire arriver les choses » au niveau des unités d’affaires.

Habituellement, ces activités sont réalisées à l’interne et il arrive fréquemment que du personnel temporaire doit être engagé pour compenser la capacité perdue sur les opérations normales de l’entreprise.

Note: Plusieurs considèrent les projets d’affaires « hors TI » mais personnellement, sachant leur degré de dépendance avec les TI, je préfère les inclure dans les projets TI.

Ces projets sont habituellement gérés par des personnes-clés de l’organisation qui ont une bonne expérience dans les unités d’affaires.  Il arrive également que des chefs de projets applicatifs cheminent vers ce type de position.

Projets applicatifs

Les projets applicatifs couvrent toutes les activités nécessaires à l’implantation d’applications ou de système de gestion, le développement sur mesure, l’intégration d’applications (mise en place d’interfaces), le développement de sites web ou d’intranet et la mise en place d’entrepôt de données & tableaux de bords.

Tout dépendant de la taille de l’organisation, les projets applicatifs sont souvent réalisés par du personnel temporaire ou contractuel.  Ceci permet d’aller chercher une expertise souvent manquante et offre à l’organisation une capacité additionnelle en livraison de projets.

Dans la majorité des cas, ces projets sont gérés par des personnes qui ont une expertise applicative.  Ce sont donc des analystes,  des programmeurs-analystes ou des architectes de solution qui ont cheminé vers ces positions.

Autres billets concernant la gestion de projet TI

Voici d’autres billets que nous avons préparé relativement à la gestion de projet TI:

Le parcours de Brome Conseil est principalement au niveau des projets applicatifs bien qu’elle a été appelée à gérer des volets de projets d’affaires et d’infrastructure.  Consultez nos pages Réalisations et Services pour plus d’information sur notre expérience et notre offre au niveau de la gestion de projet TI.